noel soudeurs

Rechercher dans les articles et les forums

Tableau récapitulatif des différents procédés de soudage et lexique

Publié: le 30/01/2014 à 19:03 Dernière mise à jour: le 30/01/2014 à 19:03 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 1502
Cet article technique récapitule les différents procédés de soudage développés sur le site.


1 - Lexique des procédés de soudage

En cliquant sur le numéro du procédé de soudage (dans la première colonne du tableau), vous accéderez directement par un lien dans une nouvelle page à l'article technique et didactique disponible sur notre site et relatif au procédé sélectionné.

NUMÉRO SIGLE DÉSIGNATION FRANÇAISE DÉSIGNATION ANGLAISE
111 ARC E.E. / SMAW / MMA Soudage à l'arc avec électrodes enrobées Shielding Metal Arc Welding or Metal Manual Arc
114 FIL FOURRE SANS GAZ / INNERSHIELD Soudage à l'arc avec fil électrode fourré sans gaz Flux Cored Arc Welding without gas
121 A.S.F./ SAW Soudage à l'arc submergé sous flux en poudre avec fil électrode Submerged Arc Welding
122 A.S.F./ SAW Soudage à l'arc submergé sous flux en poudre avec feuillard Submerged Arc Welding
131 MIG / GMAW Soudage à l'arc en atmosphère inerte avec fil électrode fusible Metal Inert gas or Gas Metal Arc Welding
135 MAG / GMAW Soudage à l'arc en atmosphère active avec fil électrode fusible Metal Active gas or Gas Metal Arc Welding
136 FIL FOURRE AVEC GAZ / FCAW Soudage à l'arc en atmosphère active avec fil électrode fourré avec laitier Flux Cored Arc Welding with gas
138 FIL FOURRE AVEC GAZ / FCAW Soudage à l'arc en atmosphère active avec fil électrode fourré avec poudre de fer Metal Active gas
141 TIG/GTAW Soudage à l'arc en atmosphère inerte avec électrode de tungstène Gas tungsten Arc Welding with solid metal
142 TIG / GTAW Soudage autogène à l'arc en atmosphère inerte avec électrode de tungstène Gaz Tungsten Arc Welding without solid metal
141 orbital TIG ORBITAL / GTAW Soudage à l'arc en atmosphère inerte avec électrode de tungstène orbital Gaz Tungsten Arc Welding
15 PLASMA / PAW Soudage à l'arc électrique au plasma Plasma Arc Welding
21 POINT / RSW Soudage par résistance par point Resistance Spot Welding
22 MOLETTE / RSEW Soudage par résistance à la molette Resistance Seam Welding
23 BOSSAGE / Soudage par résistance par bossage
24 ETINCELAGE / FW Soudage en bout par étincelage Flash Welding
311 OXYA / OAW Soudage au chalumeau avec flamme oxyacétylénique Oxy-Acetylen Welding
441 EXPLOSION / EXW Soudage par explosion Explosion Welding
45 DIFFUSION / DBW Soudage par diffusion Diffusion Bonding Welding
71 ALUMINOTHERMIE / TW Soudage aluminothermique Alumino-Thermic Welding
72 VERTICAL SOUS LAITIER / ESW Soudage vertical sous laitier Electroslag Welding
73 VERTICAL SOUS GAZ / EGW Soudage vertical sous gaz de protection Electrogas Welding
52 LASER / LBW Soudage par faisceau laser Laser Beam Welding
51 FAISCEAU ELECTRONS / EBW Soudage par faisceau d'électrons Electron Beam Welding
781 GOUJON / SW Soudage à l'arc de goujons Stud Arc Welding
NUMÉRO SIGLE DÉSIGNATION FRANÇAISE DÉSIGNATION ANGLAISE


2 - Définition de termes

Le brasage : opération qui consiste à assembler deux pièces métalliques de natures identiques ou différentes par capillarité d'un métal d'apport dans un joint à recouvrement. Le métal d'apport a un point de fusion toujours inférieur à ceux des métaux de base qui ne fondent pas durant l'opération.

Le soudage : opération qui consiste à provoquer la fusion de proche en proche des bords des pièces à assembler, généralement de natures très voisines mais qui peuvent être différentes. L'emploi d'un métal d'apport peut être utilisé.

Le soudobrasage : technique qui se rapproche du soudage par son mode opératoire (joint réalisé de proche en proche) et du brasage (utilisation de métal d'apport dont le point de fusion est inférieur à ceux des deux métaux de base)

Assemblage homogène : Un assemblage soudé est dit homogène lorsque le métal de base et le métal d'apport ne présentent pas de différences significatives de caractéristiques chimiques et / ou mécaniques.

Assemblage hétérogène : Un assemblage soudé est dit hétérogène lorsque le métal de base et le métal d'apport présentent des différences significatives de caractéristiques chimiques et / ou mécaniques.

Assemblage mixte : Un assemblage soudé est dit mixte lorsque les métaux de base utilisés présentent des différences significatives de caractéristiques chimiques et / ou mécaniques.

3 - Comparaison des différents procédés de soudage

Les informations contenues dans ce tableau ci-dessous ne sont données qu'à titre indicatif.

COMPARAISON DE PROCÉDÉS DE SOUDAGE
111/MMA/SMAW 141/TIG/GTAW 131/MIG/135/MAG/GMAW 121/ASF/SAW
Intensité de soudage 30 à 400 A 30 à 350 A 30 à 500 A 30 à 1000 A
Densité de courant < 20A/mm[SUP]2[/SUP] 5A/mm[SUP]2 [/SUP]à 50A/mm[SUP]2[/SUP] 100A/mm[SUP]2 [/SUP]à 400A/mm[SUP]2[/SUP] 50A/mm[SUP]2 [/SUP]à 100A/mm[SUP]2[/SUP]
Tension de soudage 20 à 35 V 8 à 18 V - 25 V Hélium 15 à 35 V 22 à 40 V
Tension à vide CC = 40 à 60 V
CA = 45 à 80 V
CC = 60 à 90 V
CC = 50 à 70 V
CA = 70 à 80 V
Ø fil ou électrode E.E. = Ø 1,2 à 6,3 mm Fil. = Ø 0,6 à 6,3 mm Fil. = Ø 0,6 à 1,6 mm Fil. = Ø 0,6 à 1,6 mm
Vitesse de soudage 10 à 25 cm/min 5 à 50 cm/min 25 à 100 cm/min 30 à 300 cm/min
Énergie de soudage < 20 KJ/cm de 1 à 30 KJ/cm de 2 à 20 KJ/cm de 20 à 70 KJ/cm
Taux de dépôt 0,5 à 5 kg/heure 0,5 kg/heure 2 à 9 kg/heure 3 à 12 kg/heure
Pénétration du cordon Faible Faible Moyen Forte
Taux de dilution Faible Très faible Moyen Fort
Épaisseurs soudables mini : 1,5 mm mini : 0,8 mm mini : 0,8 mm mini : 3 mm


Les informations contenues dans ce tableau ci-dessous ne sont données qu'à titre indicatif. Les vitesses indiquées sont applicables au soudage manuel et au soudage automatique pour certains procédés.

COMPARAISON DES DIFFÉRENTS PROCÉDÉS DE SOUDAGE
Procédé de soudage codifié Vitesse de soudage cm/min Taux de dépôt de métal kg/h Densité de courant A/mm[SUP]2[/SUP] Pénétration du bain en mm
111 10 à 25 1 à 3 10 à 20 3 à 5 mm
114 25 à 60 5 à 12 100 à 300 3 à 5 mm
121 30 à 300 5 à 18 50 à 100 5 à 15 mm
131/135 25 à 100 3 à 9 100 à 200 3 à 4 mm
136 25 à 100 5 à 12 100 à 300 3 à 4 mm
141 5 à 50 moins de 1 5 à 50 2 à 4 mm
15 20 à 50 1 10 à 50 8 mm
311 5 à 10 moins de 1 / 2 à 4 mm
52 100 à 500 / / 10 mm
51 100 à 1000 / / 80 mm


4 - Les dangers des procédés de soudage

TABLEAU DES DANGERS LIES AUX PROCEDES DE SOUDAGE
DANGERS PROCÉDÉS DE SOUDAGE
111 /114 141/15 131/135/136 121 / 122 311 ARC-AIR
Choc électrique
Rayons Ultraviolets
Lumière intense
Fumées toxiques
Flamme
Chaleur, brûlure
Projections incandescentes
Bruit
: Danger présent et réel : Absence de danger réel


5 - Le tableau comparatif des coûts des procédés de soudage

Le tableau ci-dessous est rédigé par Abdelkim CHEHAIBOU du centre laser de l'Institut de Soudure à YUTZ en France.
Les valeurs données sont des estimations.
Il convient de réaliser une étude plus précise en fonction des applications.


TABLEAU COMPARATIF DES COÛTS DE PROCÉDÉS
Procédé de soudage Coût d'investissement des sources d'énergie (kEuros) Coût de fonctionnement (Euros/heure) Consommables Avantages Inconvénient
TIG (sans métal d'apport) 10 - 15 20 - Gaz de protection
- Électricité
- Électrode de tungstène
- Bonne qualité de soudure
- Gamme d'épaisseur restreinte
- Procédé manuel et robotisable
- Faible coût d'investissement
- Procédé lent
- Échauffement et déformations élevés
- Préparation de joints à partir de 3 mm
MAG (Soudage d'aciers non alliés) 10 - 15 30 - Gaz de protection
- Électricité
- Fil électrode d'apport
- Tube contact
- Procédé à fort taux de dépôt
- Vitesse de soudage moyenne
- Procédé manuel et robotisable
- Échauffement et déformations élevés (moins que le TIG)
- Qualité et compacité des cordons moins bonnes que le TIG
PLASMA 30 - 40 35 - Gaz plasmagène
- Gaz de protection
- Électricité
- Électrode de tungstène
- Bonne qualité de soudure
- Gamme d'épaisseur restreinte < 10 mm
- Gain en vitesse et en pénétration par rapport au TIG
- Soudage en position limitée (PA, PC, PF)
- Coût d'investissement élevé par rapport au TIG
Laser YAG continu (4 kW pompé par lampes) 300(avec une fibre optique et une tête de focalisation) 70 - Lampe flashes
- Gaz de protection
- Électricité
- Verre de protection des optiques
- Procédé à haute productivité (vitesse rapide)
- Flexibilité (fibre optique)
- Faibles échauffement et déformation
- Procédé automatique
- Coût d'investissement élevé
- Tolérance serrée de préparation de pièces
Laser CO2 450 60 - Gaz lasant
- Gaz de protection
- Électricité
- Composants optiques
- Procédé à haute productivité (vitesse rapide)
- Faibles échauffement et déformation
- Procédé automatique
- Coût d'investissement élevé
- Tolérance serrée de préparation de pièces
Faisceau d'électrons (10 kW) 300 - 350 (avec une enceinte de vide de 0,5 m[SUP]3[/SUP]) 40 - Électricité
- Cathode
- Filament
- Faibles échauffement et déformation
- Bonne qualité de soudure
- Soudage sous vide
- Procédé automatique
- Coût d'investissement élevé
- Tolérance serrée de préparation de pièces
- Soudage sous vide


6 - Vos commentaires et réactions

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Ecrire un commentaire
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (2)

27/02/2013 11:05:12 - alban71
Bonjour,
A priori le tableau n'est pas à jour (Nvx procédé 138 entre autre)

15/10/2013 16:11:38 - Pat85392
Pour les non francophones, il y a un tableau assez complet en allemand, français et anglais des procédés de soudage selon la norme EN 24063:1992 ici (descendre vers le bas de la page):
Einführung in die Schweisstechnik

Je n'ai pas trouvé le procédé 138, je demande s'il est déjà formellement normalisé car la EN 24063:1992 est sauf erreur la version actuelle.


On trouve également quelques infos en anglais ici et en particulier dans le Volume 2 Part IIa, par contre j'ignore si ces informations sont encore actuelles:
http://www.ommi.co.uk/etd/eccc/advancedcreep/open.htm

Lien PDF direct pour le document précité:
http://www.ommi.co.uk/etd/eccc/advancedcreep/V2PIIai2x.pdf


Parmi les procédés assez courants mais non abordés ici on peut citer le soudage haute fréquence automatisé qui permet d'atteindre des vitesses de plusieurs m/s.