Rechercher dans les articles et les forums

Quelle(s) différence(s) entre le procédé TIG et le procédé MIG/MAG ?

Publié: le 25/07/2019 à 15:00 Dernière mise à jour: le 25/07/2019 à 15:00 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 150767
Cet article technique a pour objet de définir les différences notables entre le procédé de soudage MIG / MAG et le procédé de soudage TIG.

1 - Préambule

Ces deux procédés de soudage TIG et MIG/MAG à l'arc électrique utilisent du gaz de protection à la torche. Les différences notables sont la vitesse de soudage, le contrôle de la précision du dépôt, le type d'amenée de fil d'apport en soudage manuel.

2 - Méthode de soudage TIG / GTAW

Le soudage TIG (Tungsten Inert Gas) ou GTAW (Gas Tungsten Arc Welding) est un procédé à l'arc sous protection de gaz inerte avec une électrode infusible (tungstène). Le soudage est réalisé à partir d'un arc électrique créé et entretenu entre l'électrode infusible de tungstène (de Ø 1,0 mm à Ø 8,0 mm) et la pièce à souder.
Le métal d'apport (baguette de fil dressé de Ø 0,8 mm à Ø 4,0 mm) est amené manuellement ou automatiquement avec un dévidoir motorisé (bobine de fil de Ø 0,8 mm à Ø 2,0 mm) dans le bain de fusion.
L'énergie calorifique de l'arc fait fondre localement la pièce à assembler et le fil d'apport métallique pour constituer le bain de fusion et après refroidissement le cordon de soudure.
Le bain de fusion est protégé de l'atmosphère externe par un cône invisible d'inertage de gaz (de 5 à 25 litres/minute) de protection (Argon ou Argon + Hélium ou Argon + H2 pour les procédés automatiques) .
Un générateur électrique fournit le courant continu ou alternatif avec une intensité variant de 5 à 300 ampères en fonction de différents paramètres comme le diamètre du fil, la position de soudage, le type d'assemblage, la dimension et la nuance des pièces à assembler. Les sources de courant utilisées sont à caractéristiques plongeantes ou verticales. La polarité de l'électrode est toujours négative en courant continu (polarité directe).
La torche de soudage est reliée sur la borne électrique de sortie négative du générateur de soudage à courant continu ou alternatif.
La masse est reliée au générateur sur la borne positive et est placée sur la pièce à souder.
Une alimentation en gaz de soudage est branchée sur le poste par l'intermédiaire d'une bouteille et d'un détendeur / débitmètre.
Lorsque le poste n'est pas équipé d'un amorçage haute-fréquence, l'arc jaillit lorsque le soudeur actionne la gâchette électrique de la torche et que la pointe de l'électrode infusible touche superficiellement la pièce à souder en créant un court-circuit (avec le risque de créer des inclusions métalliques de tungstène).
Avec un équipement d'amorçage par haute fréquence, l'arc de soudage est allumé par l'intermédiaire d'un étincelage d'arc électrique de plusieurs milliers de volts avec une fréquence de 1 à 2 MHz délivré entre l'électrode de tungstène et la pièce pendant un très court instant.

Le procédé de soudage TIG / GTAW / 141


3 - Méthode de soudage MIG / MAG / GMAW

Le soudage à l'arc sous protection de gaz actif avec fil électrode fusible (GMAW) est réalisé à partir d'un arc électrique créé et entretenu entre le fil d'apport (de Ø 0,6 mm à Ø 2,4 mm) à dévidage continu et à vitesse constante (de 2 à 20 mètres/minutes environ) et la pièce à souder. La vitesse de dévidage du fil détermine l'intensité de soudage. L'énergie calorifique de l'arc fait fondre localement la pièce à assembler et le fil métallique pour constituer le bain de fusion et après refroidissement le cordon de soudure. Le bain de fusion est protégé de l'atmosphère externe par un cône invisible de gaz (de 10 à 30 litres/minute de gaz) de protection actif (CO2 ou Argon + CO2 ou Argon + O2) . Un générateur électrique fournit le courant exclusivement continu avec une intensité variant de 40 à 700 ampères en fonction de différents paramètres comme le diamètre du fil électrode, la position de soudage, le type d'assemblage, la dimension et la nuance des pièces à assembler. La polarité du fil électrode est toujours positive. Ce procédé est dénommé semi-automatique et parfois "pétard" par les soudeurs.
La bobine de fil électrode est placée dans un dévidoir motorisé automatique et le fil est déroulé du dévidoir à la sortie de la buse de la torche, dans la gaine guide-fil de la torche de soudage jusqu'au tube contact. La torche de soudage est reliée sur la borne électrique de sortie positive du générateur de soudage à courant continu. La masse est reliée au générateur et est placée sur la pièce à souder.
Une alimentation en gaz de soudage est branchée sur le poste par l'intermédiaire d'une bouteille et d'un détendeur / débitmètre. L'arc jaillit lorsque le soudeur actionne la gâchette électrique de la torche et que la pointe du fil électrode touche la pièce à souder.

Le procédé de soudage MAG FIL MASSIF / GMAW / 135
Le procédé de soudage MIG FIL MASSIF / GMAW / 131


4 - Avantages du procédé TIG / GTAW

- Simple d'emploi
- Travail fin et précis
- Large gamme d'épaisseur
- Très bonnes qualités de joint et bonnes caractéristiques mécaniques
- Soudage dans toutes les positions
- Aspect de cordon très correct
- Soudage possible avec ou sans métal d'apport
- Procédé automatisable

5 - Avantages du procédé MIG / MAG / GMAW

- Forte productivité par rapport à l'ARC E.E. et le TIG
- Grande vitesse de soudage
- Taux de dépôt de métal important (plusieurs kilos/heure)
- Limitation des déformations
- Nombre de reprises de soudure limité
- Pas de laitier de soudage à décrasser
- Large gamme d'épaisseur
- Bonnes qualités de joint et bonnes caractéristiques mécaniques
- Soudage dans toutes les positions
- Contrôle relativement aisé de la pénétration en régime de court-circuit
- Aspect de cordon correct
- Procédé automatisable et utilisable en robotique

6 - Inconvénients du procédé TIG / GTAW

- Vitesse de soudage faible (2 à 20 cm/min)
- Taux de dépôt de métal assez faible (300 g/h arc allumé)
- Procédé coûteux pour l'assemblage des fortes épaisseurs
- Protection gazeuse indispensable à la torche
- Nettoyage indispensable des pièces avant soudage
- Risque de contamination de l'électrode infusible
- Perturbation de la protection gazeuse dans les courants d'air

7 - Inconvénients du procédé MIG / MAG / GMAW

- Réglage difficile des paramètres en mode manuel
- Encombrement important de la torche
- Soudage impossible sans métal d'apport
- Perturbation de la protection gazeuse dans les courants d'air
- Maintenance importante de la ligne de dévidage de fil électrode
- Beaucoup de projections métalliques en court-circuit

8 - Schéma d'installation du procédé TIG / GTAW




9 - Schéma d'installation du procédé MIG / MAG / GMAW




10 - Vos questions en relation avec cet article sur le forum du site

Vous avez la possibilité de poser vos différentes questions sur le forum technique de ce site.
Le lien du forum est le suivant :
Les novices, les néophytes et les bricoleurs

11
- Quelques liens intéressants sur notre site
Le procédé de soudage MAG FIL MASSIF / GMAW / 135
Le procédé de soudage MIG FIL MASSIF / GMAW / 131
Comment monter l'embout de sa torche de soudage MIG / MAG / GMAW ?
Quel type de poste à souder faut il choisir pour la restauration de carrosserie ?
Comment changer le tube contact dans une torche MIG/MAG suite à un collage du fil électrode ?
La torche de soudage MIG / MAG et son faisceau
Quel type de gaz de protection dois je utiliser pour souder en TIG / 141 / GTAW ?
Les gaz industriels de soudage et la norme européenne EN ISO 14175 : 06/2008
Quelles sont les électrodes réfractaires de tungstène pour le soudage TIG et le PLASMA ?
Comment monter l'embout de sa torche de soudage TIG / GTAW / 141 ?
Comment choisir son premier poste de soudage TIG / 141 ?
Comment brancher sa torche de soudage TIG au générateur ?
Comment souder un tube inox Ø 63 x 1,5 mm en TIG / GTAW en bord droit en corniche PC ?
Comment souder une tôle d'acier carbone de 2 mm en TIG en bord droit à plat ?
Comprendre le schéma du cycle de soudage sur un générateur TIG / GTAW
Qu'est ce que le soudage TIG / GTAW / 141 avec la méthode à deux soudeurs-opérateurs ?


12 - Vos commentaires et réactions sur cet article

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Ecrire un commentaire.
Vos commentaires seront visibles aux lecteurs de l'article et membres du site.
Vous avez aussi la possibilité de noter l'article avec le système de notation par nombre d'étoiles placé en début de page de chaque article.
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.

13 - Un petit geste pour soutenir votre site web spécialisé technique soudage

Si vous avez apprécié notre site technique et dans la mesure où son contenu technique vous a aidé dans votre travail et dans vos recherches, vous pouvez peut être nous accorder votre contribution et vos dons.
Votre donation au site Soudeurs.com via PayPal
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (3)

05/03/2018 10:04:17 - traderpierre
Bonjour,
Je ne trouve pas comment poser cette question sur un de vos forums.
Je voulais savoir si le fil contenu sur des bobines de soudure pour Mig pour soudure ferraille est compatible en apport de métal pour de la soudure ferraille au TIG.
J'aurais une bonne occasion sur un rachat de lot de bobine pour Mig

05/03/2018 11:08:52 - BLONDIN2170
Bonjour traderpierre,

Oui, c'est juste l'équivalent en bobine.

Cordialement,

05/03/2018 11:40:56 - SavoirFer
Bonjour,

Mig pour soudure ferraille

Puisqu'il s'agit de fil acier, le procédé est le MAG. Avec un gaz actif.

Le fil acier MAG dépasse rarement le diamètre 1,2 mm.
Si vous soudez de très faibles épaisseurs (moins de 2 mm) en TIG c'est parfait.
Sinon j'espère que vous avez une bonne dextérité dans le maniement du métal d'apport, car le bain va surchauffer très vite si vous ne fournissez pas suffisamment de métal. Entre autres problèmes.

Cordialement,