Rechercher dans les articles et les forums

Spécialisation soudage réussie ! Portrait de Quentin le 20/08/2015

Publié: le 28/07/2019 à 23:46 Dernière mise à jour: le 28/07/2019 à 23:46 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 2523

BLACK FRIDAY SOUDURE.PRO jusqu'à -50% !
Votre magasin en ligne de postes à souder, accessoires/consommables et outillage de Soudure fait le black Friday !
Plusieurs références de postes à souder MMA INVERTER et un Poste de redressage alu et acier à -50%, de - 20% à -30% sur d'autres références : Poste à souder MIG MAG, Tronçonneuse, Perceuse à colonne... à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://www.soudure.pro/389-black-friday

Fort de sa formation EAPS à l’Institut de Soudure et d’une soif d’apprendre, Quentin Carvalho, âgé de 23 ans, a su se démarquer chez Fronius : stage puis CDD et enfin CDI, Quentin avance, progresse et grandit !
Le slogan shifting the limits n’a plus de secret pour lui.
Retour sur son parcours.

Quentin, pourquoi avoir choisi l’Institut de Soudure ?


J’ai commencé par un BEP ROC SM (réalisation ouvrage chaudronné et structures métalliques)
puis enchainé avec un Bac pro ROC SM, qui m’a ouvert la porte au BTS CRCI conception et
réalisation d’ouvrages chaudronnés.
Il me manquait une qualité fondamentale pour être complet dans ma discipline :
le soudage.
Je devais donc absolument me perfectionner et devenir une recrue hors pair.
On m’a parlé d’une formation en un an qui fait toute la différence sur le plan professionnelle :
l’EAPS.
Cette formation allait me permettre d'acquérir de solides connaissances sur les procédés
de soudage, les types de matériaux et leur soudabilité, des compétences fortement
appréciées par les industriels.
C’est donc tout naturellement que j’ai pris contact et que
j’ai été reçu par monsieur Philippe Roguin (directeur des écoles ESSA et EAPS).
Suite à mon entretien de motivation, j’ai reçu une lettre d’acceptation pour la 29 ème
promotion EAPS !
J’ai dû faire un prêt étudiant pour me payer cette année d’étude.
Celui-ci appartient désormais au passé !

Quel était le rythme ?

La formation se déroule en un an.
Elle est intensive et difficile.
Il faut vraiment être motivé, et ne pas se bloquer face aux difficultés rencontrées.
Les miennes se situaient en mécanique, en conception…
Je ne perdais cependant pas mon objectif de vue :
devenir technico-commercial soudage.

D’où vous vient cette envie ?


J’aime le contact, les relations humaines, les échanges, et j’aime les défis.
Couplés avec mes études et le soudage, cela donne technico-commercial soudage.

Pourquoi avoir choisi Fronius, un fabricant ?


Je connaissais les produits Fronius et leur réputation. L’entreprise me plaisait : rigueur, innovation, fabricant international et prouesses en soudage. Je devais y rentrer ! Le premier contact a été établi en novembre 2013 à L’Institut de Soudure lors d’une journée de présentation des métiers technico-commerciaux soudage à laquelle participait Fronius.
La présentation de Fronius m’a totalement emballé ! Mais à la question : prenez-vous des stagiaires ?
On m’a répondu catégoriquement non ! Je n’ai pas baissé les bras pour autant : j’ai postulé en ligne à une offre de technico-commercial nord en spécifiant bien que je voulais un stage, j’ai recontacté le responsable soudage Mr Hardy et je leur ai montré à tous que je pouvais être tenace ! La porte s’est ouverte grâce à ma motivation !

J’ai débuté mon stage de deux mois réparti comme suit :
60% au service technique, 20% de commerce, 20% de marketing.
A ce titre, Fronius m’a permis d’être l’acteur principal d’un film ventant
un nouveau produit MMA sur batterie : l’AccuPocket.
Ce produit a été nominé puis récompensé du trophée de
l’innovation ergonomie sur le salon Industrie Paris en 2014,
lors d’une soirée VIP.
Un grand moment d’échange puisque j’étais entouré de collègues
du marketing, de technico commerciaux, et du
Directeur Général M. Scolari, et ce pendant une semaine
sur le salon, au contact des clients Fronius.
On m’a également confié la réalisation d’un essai
de soudage de A à Z :
Le client soudait en MAG manuel et souhaitait robotiser son application.
Cela m’a permis de voir les différentes phases qui composent un essai de soudage :
Contact client
Définition du besoin
Résultat escompté
Ordonnancement du projet : réception des pièces et planification
Réalisation du soudage : robotique en partenariat avec un collègue expert
Mise en forme du rapport d’essai, résultats obtenus

Quel était le type de pièce et les difficultés rencontrées :


Il s’agissait de soudage d’oreille de levage forte épaisseur pour porter des pipes au fond de la mer.
L’objectif était de tester de nouveaux métaux d’apport afin d’améliorer les caractéristiques mécaniques après traitements thermiques.
La pièce en acier faisait 60 mm d’épaisseur, en soudage MAG sur robot.
Ne connaissant pas le soudage robotisé, j’ai travaillé en binôme avec un spécialiste soudage robotique Fronius.
La plus grosse difficulté a été de maintenir la pièce à température, on ne pouvait pas monter au-dessus d’une température et descendre en dessous d’une autre.
La trajectoire étant trop complexe, on a stoppé les essais sur robot et sommes repassés en manuel sur un TPS 500i.
Le fil fourré était la solution la plus adaptée à cette application. Son comportement était meilleur avec peu de projections.

Fronius vous a-t-il fait une proposition à la fin de votre stage ?

De nombreuses opportunités peuvent se créer du jour au lendemain dans un groupe international.
J’ai quitté Fronius après deux mois de stage, un peu triste.
J’ai été rappelé un mois avant la fin ma formation EAPS, avec une proposition d’emploi en CDD que j’ai acceptée ! Je suis devenu technicien démonstrateur soudage chez Fronius.

En quoi consiste le poste ?

Il consiste à mettre en valeur le générateur de soudage chez le client.
Ma mission : séduire et prouver que le client achètera la meilleure solution
pour sa production !
C’est-à-dire effectuer les réglages optimaux, choisir les
bons paramètres, en maîtrisant à 100% mon générateur.
Le démonstrateur conseille donc le client dans le type
de paramétrages et le type d’applications
réalisables.
Il est en interaction constante avec les commerciaux, avec le
marketing et travaille sur un projet client en binôme avec un commercial.
J’aime prouver au client qu’il peut acquérir la meilleure qualité de soudage
avec Fronius.
Si j’arrive à le convaincre, je parviens en quelque sorte à lui
faire acheter le poste, et donc à lui vendre.
J’apprends énormément sur le terrain, je m’enrichis de l’expérience de
chacun des commerciaux, et m’auto-forme en techniques de vente.
Techniquement, je m’améliore également !
Mon CDD s’est transformé en CDI avec des responsabilités confiées sur la
nouvelle gamme TPS/i manuel et robotique.

Vous êtes le spécialiste TPS i ?


C’est la mission que l’on m’a confiée : développer les ventes TPS/i et assister les commerciaux dans leur démarche technique.
J’apporte des arguments de vente sur un produit hautement technologique et je fais de nombreuses visites chez les clients.

Somme toute, vous vous rapprochez de votre objectif ?

Fronius m’apporte de nombreux challenges, diversifiés.
J’apprends tous les jours !
Nouveau client = nouvelle application !
Je suis épanoui professionnellement. Le reste suivra naturellement…

Bonne route Quentin !


Par: Dominique ADMIN

Commentaires (1)

22/08/2015 15:18:54 - Dominique ADMIN
Bravo pour la relève !
Continuez ainsi dans vos projets et perfectionnez vous dans toutes les techniques du soudage.