Rechercher dans les articles et les forums

MX3D expose son pont d’acier imprimé en 3D au Dutch Design Week

Publié: le 14/07/2019 à 21:18 Dernière mise à jour: le 14/07/2019 à 21:18 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 2414
Le MX3D bridge est probablement l’une des réalisations les plus ambitieuses et impressionnantes en matière de construction 3D.
Malgré les difficultés rencontrées, inhérentes à un chantier d’une telle envergure, le projet de l’entreprise néerlandaise MX3D est proche de son dénouement.



Achevé en septembre dernier, le pont d’acier imprimé en 3D est actuellement exposé à la Dutch Design Week de Eindhoven, la plus grande manifestation de l’année des Pays-Bas consacré au design.
A cette occasion les visiteurs sont invités à franchir le pont piétonnier.
Les performances de la structure métallique ainsi que les premières données structurelles telles que la déformation, la charge, le déplacement et les vibrations, pourront ainsi être récoltées grâce à des capteurs installés par l’Institut Alan Turing.

Autodesk est également partie prenante du projet MX3D Bridge.
En plus de son apport financier, le géant du logiciel fournit les services de cloud computing qui alimentent la collecte et le traitement des données du pont.
Ces informations seront également entrées dans un « jumeau numérique » du pont ; un modèle informatique qui répond aux données au fur et à mesure de leur collecte en temps réel.
Les performances et la sécurité seront évaluées entre les deux et les informations seront renvoyées pour informer les futurs modèles de ponts métalliques imprimés en 3D.

MX3D a commencé la construction de son pont en octobre 2015.
La réussite du projet repose sur son robot 6 axes « MX3D Metal » capable d’imprimer des structures métalliques très complexes, le tout contrôlé par un logiciel développé en interne.
Le système à bras robotique exploite une technologie appelée Wire Arc Additive Manufacturing (WAAM), la même que celle employée par RAMLAB pour son hélice de bateau.
Elle consiste à extruder des fils métalliques soudés couche après couche à l’aide d’un gaz de soudage développé par Air Liquide.

Entre-temps la société a développé des algorithmes d’apprentissage qui permettent à ses robots de créer les géométries adaptées pour des soudures solides.
Ils sont également capables de résoudre d’éventuels problèmes de soudure à mi-impression et pendant la phase de conception.

Pour lire le reste de l'article de ©PRIMANTE 3D
http://www.primante3d.com/mx3d-bridge-23102018/
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (0)