Rechercher dans les articles et les forums

Le soudage par résistance à la molette - procédé 22

Publié: le 27/01/2014 à 12:44 Dernière mise à jour: le 27/01/2014 à 12:44 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 221
Ce procédé de soudage par résistance à la molette utilise la combinaison d'une pression localisée pour mettre les pièces en contact par recouvrement et de l'effet joule d'une forte intensité électrique.

1 - Définition du procédé de soudage par résistance à la molette



Les pièces à souder sont superposées et sont serrées localement entre deux molettes en alliage de cuivre. L'ensemble pièces / molettes est traversé par un courant de soudage qui provoque une élévation de température par effet Joule à l'interface des deux pièces et la fusion localisée des deux pièces dans la zone de positionnement des deux molettes.
Le soudage à la molette permet d'obtenir une soudure continue et étanche lorsque le passage de courant est continu.

2 - Rappel de base d'électricité

Loi de Joule : Lorsqu'un courant électrique parcourt un conducteur, la quantité de chaleur dégagée est proportionnelle au carré de l'intensité du courant et au temps.

W (en joules) = R (Ohm) x I[SUP]2[/SUP] (Ampères) x t (secondes)

Résistance : La résistance d'un conducteur, à température ambiante, est :

[*]proportionnelle à sa longueur
[*]inversement proportionnelle à sa section
[*]fonction du matériau constitutif de l'âme du conducteur

R (Ohm) = p (micro-Ohm/cm/cm[SUP]2[/SUP]) x ( L (cm) / S (cm[SUP]2[/SUP]))

La résistivité est l'opposition d'un matériau au passage du courant électrique. Les électrodes en cuivre présentent une résistivité faible (1,7 micro-ohm/cm/cm[SUP]2[/SUP])

3 - Installation pour le soudage par résistance à la molette

Les installations de soudage à la molette sont constituées :

[*]Soit par des machines statiques à molettes longitudinales ou transversales
[*]Soit par des machines portatives


[LIST=1]
[*]Un transformateur de courant de soudage (il abaisse la tension, il augmente le courant)
[*]Un dispositif de mise en pression des molettes
[*]Un dispositif de commande du cycle de soudage
[*]Un dispositif de dévidage de feuillard en cuivre (dans certaines installations)
[*]Un circuit de refroidissement avec contrôle en température

4 - Les différents types de transformateurs de soudage


[*]Les transformateurs monophasés
[*]Les transformateurs triphasés avec changement de fréquence
[*]Les transformateurs triphasés avec redresseurs
[*]Les transformateurs électrostatiques (décharge de condensateurs)


5
- Les différents types de mise en pression des molettes


[*]La commande manuelle
[*]La commande pneumatique
[*]La commande hydraulique (eau ou huile)
[*]La commande mécanique


6
- Les avantages du procédé de soudage

[*]Rapidité d'exécution
[*]Limitation des déformations
[*]Absence de préparation des bords à souder
[*]Possibilité de réaliser des soudures continues et étanches
[*]Possibilité de rabouter des tôles sans surépaisseur
[*]Possibilité d'automatisation


7
- Paramètres indicatifs pour le soudage à la molette d'aciers carbone non allié

PARAMÈTRES DE SOUDAGE A LA MOLETTE
ACIERS NON ALLIES (Documentation SCIAKY)
Epaisseur Vitesse Intensité Temps Travail / Repos Pression
0,5 mm 2,3 m/min 10 600 A 0,04 s / 0,04 s 250 daN
0,8 mm 2,1 m/min 13 000 A 0,04 s / 0,04 s 350 daN
1,0 mm 1,9 m/min 15 000 A 0,04 s / 0,04 s 400 daN
1,5 mm 1,9 m/min 17 500 A 0,06 s / 0,06 s 525 daN
2,0 mm 1,5 m/min 21 000 A 0,08 s / 0,08 s 675 daN
2,5 mm 1,3 m/min 26 000 A 0,10 s / 0,10 s 800 daN
3,0 mm 1,1 m/min 30 000 A 0,15 s / 0,15 s 950 daN


8 - Paramètres indicatifs pour le soudage à la molette d'aciers inoxydables

PARAMÈTRES DE SOUDAGE A LA MOLETTE
ACIERS INOXYDABLES (Documentation SCIAKY)
Epaisseur Vitesse Intensité Temps Travail / Repos Pression
0,5 mm 1,4 m/min 8 250 A 0,02 s / 0,04 s 330 daN
0,8 mm 1,3 m/min 12 000 A 0,04 s / 0,06 s 400 daN
1,0 mm 1,3 m/min 12 800 A 0,06 s / 0,08 s 580 daN
1,5 mm 1,1 m/min 15 100 A 0,06 s / 0,08 s 810 daN
2,0 mm 1,0 m/min 16 500 A 0,08 s / 0,10 s 1 000 daN


9 - Paramètres indicatifs pour le soudage à la molette d'alliages d'aluminium

PARAMÈTRES DE SOUDAGE A LA MOLETTE
ALLIAGES D'ALUMINIUM (Documentation SCIAKY)
Epaisseur Vitesse Intensité Temps Travail / Repos Pression
0,5 mm 1,25 m/min 23 600 A 0,02 s / 0,02 s 260 daN
0,8 mm 1,00 m/min 28 600 A 0,02 s / 0,06 s 330 daN
1,0 mm 0,90 m/min 32 000 A 0,04 s / 0,06 s 380 daN
1,5 mm 0,75 m/min 36 000 A 0,04 s / 0,08 s 430 daN
2,0 mm 0,60 m/min 42 000 A 0,06 s / 0,10 s 480 daN


10 - Les différents types de soudage à la molette


* Le soudage transversal permet:[INDENT]- l'assemblage de deux tôles de grande longueur - avec comme limite de largeur pour l'une, la longueur utile maximale de la machine,
- l'assemblage de fonds circulaires sur des corps cylindriques,
- l'assemblage de pièces telles que réservoirs ou radiateurs comportant un joint périphérique d'allure générale curviligne, - partielle ou fermée.
[/INDENT]
* Le soudage longitudinal permet:[INDENT]- l'assemblage des vires de corps cylindriques ou parallélépipédiques avec comme limite de dimension deux fois la longueur utile de la machine (soudage en deux fois en retournant la pièce).[/INDENT]









11 - Quelques photographies du procédé



12 - Quelques liens Internet utiles
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (0)