soudure pro

Rechercher dans les articles et les forums

La torche de soudage MIG / MAG et son faisceau

Publié: le 29/03/2014 à 18:24 Dernière mise à jour: le 29/03/2014 à 18:24 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 304
C'est un élément important qui comme le reste du poste est caractérisé par une intensité maximum de fonctionnement à un facteur de marche spécifié (60 ou 40%).
Le facteur de marche annoncé par défaut est celui correspondant à un gaz de protection qui est le CO2 alors qu'avec un gaz mixte à base d'Argon (type M21 comme par exemple l'Atal 5), le refroidissement est moins bon (le gaz est moins dense) et le facteur de marche est sensiblement plus faible (par exemple 200A à 60% avec de l'Argon au lieu de 230A à 60% avec du CO2)

Le dépassement de ce facteur de marche ou simplement un usage régulier à une valeur proche du maximum conduit à un échauffement anormal et à une usure prématurée (en particulier pour les tubes contacts).

On trouve depuis quelques temps des torches qui ont une rotule au niveau du raccordement du câble sur la poignée.
La torche coûte à peine plus chère qu'une torche normale et cette disposition est intéressante pour les torches de 250A ou plus qui ont par nature un câble un peu rigide. Cela facilite le mouvement d'oscillation du poignet que l'on fait en soudant.

Il est indispensable de choisir une torche avec un connecteur au format standardisé Européen mais mis à part quelques produits très bas de gamme, tous les postes ont cette fonction.

Dans le choix de la torche, il faudra surtout se préoccuper de la disponibilité des pièces détachées puisque pour les tubes contacts, il s'agit quasiment de consommables et qu'il faut pouvoir aussi remplacer éventuellement la buse, le diffuseur de gaz et la gaine (soit par ce qu'elle est usée, soit par ce que l'on veut souder de l'aluminium qui nécessite une gaine spéciale en téflon).

Si on fait un usage un peu polyvalent de son poste, on peut avoir intérêt à utiliser une petite torche de 150A équipée pour la carrosserie et une torche de 250 ou 350A pour les plus gros travaux.
La plus petite torche sera plus maniable et permettra aussi d'économiser un peu de gaz puisque l'on règle le débit de gaz en proportion du diamètre de la buse (pour l'acier, débit en litre/min égal au diamètre de la buse en mm).

La longueur de la torche est aussi un critère important sur ces postes compacts qui sont souvent assez lourds (ce peut être près de 100Kg tout équipé) et donc peu maniables.
On peut en général choisir entre une torche de 3 ou de 4m.
Si l'on ne soude que de l'acier, 4m est à privilégier si l'on veut facilement accéder aux pièces sur lesquelles on travaille.
Si l'on prévoit de souder régulièrement de l'aluminium, on devra se rabattre sur une torche de 3m afin de faciliter au maximum le dévidage pour les fils fins.
Pour la soudure régulière de l'aluminium avec des fils fins et une grande longueur de torche, l'idéal est d'utiliser une torche à fil tiré (système de dévidage intégré dans la torche) mais ça reste un accessoire haut de gamme rarement utilisable avec les postes de la gamme de ce dossier.

Les torches de soudage MIG/MAG peuvent être soit refroidies par air pour les faibles intensités de soudage soit par circulation d'eau dans la torche.
Les éléments constitutifs essentiels d'une torche de soudage sont les suivants :



[*=left]Le tube contact
[*=left]Le diffuseur
[*=left]La buse de soudage
[*=left]La gâchette de commande


Le tube contact
est l'élément qui transfère le courant électrique dans le fil-électrode.
C'est une pièce consommable qui peut être remplacée pour recevoir différents diamètres et différents types de fils.
Le tube contact sont en cuivre ou en alliage CuCrZr.
Le tube contact est entouré d'une buse de soudage à gaz, servant à amener et concentrer le gaz de protection jusqu'au fil-électrode, l'arc électrique et le bain de fusion.
La buse de soudage à gaz est également une pièce consommable et remplaçable, afin que le soudeur adapte la buse, en fonction du débit de gaz, du métal de base et du courant de soudage.
Afin de fournir une bonne protection gazeuse, il est nécessaire de nettoyer régulièrement
(retrait des projections) l'intérieur de la buse de soudage.


Torche avec faisceaux de liaison

[LIST=1]
[*=left]Tube contact
[*=left]Diffuseur
[*=left]Buse de soudage
[*=left]Gâchette
[*=left]Col de cygne
[*=left]Poignée
[*=left]Faisceau


Le faisceau de soudage est constitué des éléments suivants :

[*]La gaine guide-fil
[*]Le câble d'alimentation électrique
[*]Le tuyau de gaz de protection
[*]Le tube d'arrivée d'eau froide (pour les torches refroidies eau)
[*]Le tube de sortie d'eau chaude (pour les torches refroidies eau)


La longueur de faisceau est d'environ 3 à 4 mètres.

La gaine guide fil en acier spiralé permet de faire passer le fil d'apport de la bobine du dévidoir jusqu'au tube contact en bout de torche.



La gaine en acier spiralé est idéal pour le fil nu plein et le fil fourré.
Les gaines en acier ont une durée de vie plus élevée que les gaines en plastique PTFE.
La gaine en Téflon est destinée à l'acier inox et à l'aluminium.
Le diamètre intérieur de la gaine guide-fil correspond au diamètre du fil multiplié par 1,5 pour assurer un dévidage sans friction exagérée.
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (0)