Rechercher dans les articles et les forums

Fronius: Souder en plein air La technologie agricole, un défi de soudage

Publié: le 29/10/2019 à 04:06 Dernière mise à jour: le 29/10/2019 à 04:06 Par: AD56 Nombre de vues: 25
Tracteurs, moissonneuses ou semoirs sont quotidiennement exposés au vent, aux intempéries et à la saleté. Ainsi, dommages et signes d’usure sont inévitables et doivent souvent être réparés directement dans les champs, ce qui engendre de nombreuses contraintes. C’est pourquoi, des systèmes de soudage fiables, mobiles et polyvalents sont un véritable atout pour tous les agriculteurs ou techniciens de service d’ateliers de réparation de machines agricoles.


Réaliser une soudure propre dans une pièce protégée avec une alimentation stable demande déjà un peu de pratique. Pour qu’il soit également possible de réparer et remettre en état des machines dans des circonstances défavorables (pas d’accès à l’électricité, terrain accidenté ou tâche de soudage difficile), les systèmes de soudage doivent remplir des critères particuliers. Pour ce genre de défis, Fronius propose plusieurs appareils, à la fois faciles à manier, robustes, puissants et mobiles : le TransSteel, le TransPocket et l’AccuPocket par exemple.

Les trois sources de courant de soudage se manipulent de façon intuitive et permettent d’obtenir un arc électrique stable ainsi que des résultats de soudage reproductibles grâce aux réglages numériques. Le logiciel sous-jacent peut être mis à jour de manière à ce que l’utilisateur bénéficie des améliorations ou nouveautés en matière de process de soudage, sans avoir à investir dans un nouvel appareil. La série offre d’autres avantages tels qu’une protection anti-projections d’eau (indice de protection IP23) et une longue durée de vie. Fronius contrôle ses appareils par le biais de tests de résistance, qui satisfont à des exigences qui vont bien au-delà des normes.

Prêts à être utilisés partout

Les appareils de soudage manuel à l’électrode enrobée et TIG, TransPocket et AccuPocket, sont particulièrement adaptés aux applications de soudage nécessitant flexibilité et mobilité. En matière de mobilité, l’AccuPocket est le compagnon idéal : le système pèse seulement 11 kg avec la batterie lithium-ion. En cas de fonctionnement sur batterie, l’énergie nécessaire est tirée de celle-ci. Entièrement chargé, le système de soudage peut souder jusqu’à huit électrodes de 3,25 mm ou 18 électrodes de 2,5 mm de diamètre. Le mode hybride permet d’alimenter le système à la fois via la batterie et via le réseau électrique public ou un générateur. À cette fin, les réserves de puissance de la batterie viennent compenser les variations de tension et permettent d’éviter de faire sauter les fusibles du réseau en cas de surtension. Le courant peut aussi être exclusivement tiré du réseau. En raison de la faible absorption de courant, un bien plus petit transformateur (et également moins cher) de 2 kVA au lieu de 8 kVA est suffisant.

Si aucune batterie n’est disponible pour compenser la tension, comme sur le robuste TransPocket, alors la technologie PFC (power factor correction) entre en jeu. Elle utilise la puissance du réseau disponible de façon efficace tout en évitant la puissance réactive. Pour ce faire, un correcteur automatique de facteur de puissance modélise le courant d’entrée de sorte qu’il ait une forme sinusoïdale presque idéale. Cette technologie garantit un arc électrique stable car elle compense les variations de tension. De telles variations peuvent par exemple survenir en cas d’alimentation par générateur pour lequel le système de soudage monophasé est conçu.

Les deux sources de courant de soudage disposent de fonctions telles que Soft-Start, Hotstart et Anti-Stick. Ces fonctions stabilisent l’arc électrique, facilitent l’amorçage et permettent d’éviter que l’électrode reste collée. Ces programmes aident les techniciens de service en déplacement à obtenir des résultats de soudage de grande qualité.

Un système polyvalent

Les systèmes multiprocédés tels que le TransSteel, avec lesquels il est possible d’effectuer des soudages MIG/MAG, TIG et manuels à l’électrode enrobée, sont une option idéale pour les tâches de soudage multiples. L’atout principal de cette source de courant monophasée est la quantité de caractéristiques disponibles, notamment pour les alliages d’aluminium et cuivre-silicium. Le TransSteel dispose en outre d’une deuxième électrovanne de gaz qui facilite le passage d’un process MIG/MAG à un process TIG. Sa manipulation simple constitue un autre avantage. L’utilisateur est prêt à souder en seulement trois étapes. Il lui suffit de saisir le matériau d’apport à souder, le diamètre de fil et le gaz utilisé.

La fonction TAC ainsi que le soudage par points et le soudage par intervalle constituent d’autre particularités du système. La fonction TAC permet d’assister la réalisation de points lors du pointage : un mouvement est transmis par l’arc pulsé aux deux bains de fusion pour qu’ils se mélangent. Cette fonction est notamment utile pour le soudage de tôles fines sans matériau d’apport. Le soudage par points et le soudage par intervalle ont également été conçus pour l’assemblage de tôles fines, car l’apport de chaleur est plus faible.

Quelle que soit la source de courant de soudage choisie, elles doivent toutes être emportées sur le lieu d’utilisation. À cet effet, Fronius propose une valise ToolCase, qui accueille non seulement l’appareil, mais également tous les accessoires nécessaires à une utilisation professionnelle sur site.

Par: AD56

Commentaires (0)