Rechercher dans les articles et les forums

Cryogénisation par piège froid dans une beurrerie - avril 2016

Publié: le 09/07/2019 à 07:15 Dernière mise à jour: le 09/07/2019 à 07:15 Par: Clémence HFT France Nombre de vues: 11659
Intervention de cryogénisation dans une beurrerie


Afin de pouvoir placer une nouvelle machine en beurrerie, il fallait pouvoir sectionner et condamner une tuyauterie qui sortait du sol et qui était relié au réseau d’eau principale.
La vanne en amont n’était pas dans un état suffisant de fonctionnement pour pouvoir l’utiliser, il fallait réalisé un bouchon de glace entre celle-ci et la tuyauterie à condamner.
Après avoir essayé avec un gêle-tube électrique sans succès, l’équipe de maintenance à fait appel à France Inertage® pour la location d’un kit de cryogénisation ainsi qu’une formation de mise en place de ce type d’intervention.

La température de la tuyauterie était d’environ 5°C et la mise en cryogénisation était sur un tronçon verticale de la tuyauterie.

Mise en place du manchon sur la tuyauterie remplie d’eau à 5°C.




Connection des tuyaux d'alimentation en CO2 liquide à la manchette et diffusion.



Après 40 minutes seulement, nous avons pu constater que le bouchon de glace était en place, afin de s’assurer de la solidité de ce bouchon nous avons prolongé de 20 mins la diffusion de CO2 liquide. Théoriquement cette intervention était prévue pour 1H30/2H de diffusion en CO2 liquide (pour une température de départ de tuyauterie de 20°C). La température de départ de 5°C à considérablement réduit le temps de mise en glace.
Les opérateurs de maintenance ont alors coupé la tuyauterie :



Ici la partie aval de la tuyauterie qui était gênante.


Mise en place, soudage du fond pour condamner la tuyauterie :




Une fois le fond soudé, l’équipe d'intervention à retirer la manchette de cryogénisation :

La manchette est intacte et peut-être réutilisée. A gauche nous constatons le givre sur la tuyauterie correspondant à la carotte de glace dans la tuyauterie.
Le glaçon va maintenant fondre doucement dans la tuyauterie. Le réseau retrouvera sont état d’origine dans quelque temps.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter Clémence RETEL au 06 52 84 28 39
Par: Clémence HFT France

Commentaires (8)

16/05/2016 16:40:54 - Dominique ADMIN
Bonjour Clémence,

Merci beaucoup Clémence pour votre sollicitude.
Ce reportage photographique permettra à certaines personnes de faire connaissance avec des techniques professionnelles inconnues du grand public.
Bonne lecture et bonne découverte à tous.
Bien Cordialement,
Dominique


16/12/2016 15:54:06 - gibrobus57
Bonjour,
cette technique a été très utilisé et je pense encore aujourd'hui en nucléaire en particulier sur le site de la Hague.
je l'ai beaucoup utilisé et avant l'invention des sacs de cryogénisation on se servais des boites pour chaque diamètre de tuyaux avec un diamètre maxi de 4 pouces si mes souvenirs sont bons est on mettais de l'azote liquide dans la boite et un glaçon du diamètre intérieur du tube dans le tube à souder, le plus difficile été le bouclage de la 1er passe, car il fallait souder avec une aiguille pour chambrer à l'argon ensuite les soudures étés systématiquement radiographiés.
Salutation.

16/12/2016 17:53:41 - Dominique ADMIN
Bonsoir gibrobus57,

Dans quelle société avez vous travaillé comme soudeur sur La Hague ?
Sur quel(s) bâtiment(s) avez vous exercé vos talents ?

Bien cordialement,

Dominique.

16/12/2016 19:08:23 - gibrobus57
J'ai travaillé 8 ans sur le site de la Hague côté Cogema et SGN pour Ponticelli, Spie Batignolle, la Situb, Boccard et d'autres...


Alors, pour les bâtiments SGN : R7, STE3, T2, R2 les piscines D et C.

Et côté Cogema en zone, donc tenues ventilées et autres... NPH, ST2, HAO, c'est pas mal quand même !!!

J'étais jeune, de 22 à 30 ans, j'ai tout appris la bas, les techniques de chambrage assez complexe, car au début de la construction des bâtiments il n'y avait pas beaucoup de tuyauteries, mais après... il y avait dans chaque bâtiment un endroit qu'on appelai " galerie active" et là ça se complique sérieusement, c'était un enchevêtrement de tube qui partait dans toutes les directions sur 25m de hauteur, si tu connais les chaudières thermique avec les tubes cote a cote et bien c'était pareil mais en pire !!!

Et faire des chambrages la dedans ouuuuuh !!! trouver le début de l'iso et son extrémité bein "bonjour" donc "sourie, papiers soluble et autres systèmes, mais bon c'était plutôt cool pour nous les soudeurs car c'était qualité avant tout.

J’espère avoir répondu a ta question

Salutations.

16/12/2016 19:53:07 - Dominique ADMIN
Bonsoir,

Tout celà c'était entre 1982 et 1992
Nous nous sommes certainement croisés
J'ai travaillé sur les chantiers neufs COGEMA SPF5, R7, STE3, piscine D

Bien Cordialement,

16/12/2016 21:22:55 - gibrobus57
Effectivement, on a du se croiser !
Tu as travaillé pour quelle boite ? Il y en avait tellement !!!
Tu logeais ou ?

16/12/2016 21:58:43 - Dominique ADMIN
J'ai travaillé dans différentes entreprises locales.
Otecmi / acpp / cepi
J'ai quitté ma région natale pour venir habiter en Normandie dans le Cotentin.