noel soudeurs

Rechercher dans les articles et les forums

Comment souder un tube inox Ø 63 x 1,5 mm en TIG / GTAW en bord droit en corniche PC ?

Publié: le 17/01/2017 à 20:44 Dernière mise à jour: le 17/01/2017 à 20:44 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 1877
Cet article technique est un reportage en images de la technique de soudage en TIG manuel d'un tube inox de faible épaisseur en position corniche tube axe vertical.




1 - Découpe des manchettes de tube à la scie orbitale



2 - Préparation des manchettes de tube bout à bout en bord droit


[*]Ebavurage des bords des manchettes de tubes à la lime
[*]Dégraissage soigné avec un solvant des rives des manchettes de tôles à l'endroit et à l'envers


3
- Mise en place de la protection gazeuse envers du tube

Une protection gazeuse inerte (gaz argon ou azote) à l'intérieur du tube est assurée par un débit de 8 à 10 litres / minute pour chasser l'air ambiant de la capacité et éviter le rochage (oxydation surfacique lors du soudage en l'absence de gaz inerte).
Un papier adhésif ou des bouchons sont utilisés pour obturer les deux extrémités du tube.
Un trou Ø 10 mm environ est réalisé dans le papier ou le bouchon, en partie haute de la tuyauterie, pour laisser échapper l'air et le gaz de protection et éviter une surpression du gaz à l'intérieur du tube.




4 - Pointage sans fil des tubes avant soudage

Après avoir patienté deux à trois minutes pour assurer l'inertage complet du tube, le pointage (sans fil d'apport) peut être réalisé avec une intensité de l'ordre de 45 ampères sans insister pour ne pas percer le tube.
Le fil d'apport est nécessaire si un léger jour existe entre les deux bords du tube.
Quatre points uniformément répartis sont réalisés (1 point de soudure à 90° environ pour assurer l’agrafage).
Un soin particulier doit être apporté pour assurer un alignement parfait des génératrices du tube.
Le désaccostage et la dénivellation sont sévèrement tolérancés par la norme européenne NF EN ISO 5817 de 2014.



5 - Soudage TIG avec métal d'apport des tubes

La soudure est réalisée en position corniche codifiée PC selon la norme NF EN ISO 6947 (tube fixe avec axe vertical)
Le soudage est réalisé en TIG manuel (GTAW ou 141) avec un métal d'apport W 19.9.L / ER 308 L de Ø 1,2 mm.
L'intensité de soudage est comprise entre 30 et 40 ampères.
La tension de soudage est de l'ordre de 9 à 10 volts selon la hauteur de l'arc (1,0 mm à 2 mm).
Le débit de gaz argon à la torche est de 8 à 10 litres / minute.
La buse de soudage en céramique est une numéro 7 avec un diamètre de sortie de 11 mm.
L'électrode de tungstène de diamètre 2,0 mm est du type lanthane WL15 (couleur or) ou WL20 (couleur bleue)
Le débit de gaz argon 100% (qualité 4.5 ou 4.8) ou gaz azote (beaucoup moins cher que l'argon) pour le chambrage à l'intérieur du tube est de 8 à 10 litres / minute pour de l'argon.
Vous devez attendre au moins 5 minutes pour que l'inertage intérieur soit parfait.
Lors du soudage, le métal d'apport ne doit pas sortir du cône d'inertage afin d'éviter l'oxydation de la partie terminale du fil en contact avec le bain de fusion.


Télécharger le descriptif de mode opératoire de soudage correspondant à cet article (DMOS)


6 - Brossage de la soudure

Un brossage énergique de la soudure est réalisé avec une brosse à poils inox pour éliminer les traces de chauffe.



7 - Examen visuel complet de la soudure

Un examen visuel complet de 100% de la soudure est réalisé, après le brossage, pour détecter d'éventuelles imperfections et défauts.



8 - Remerciements

Nous remercions chaleureusement le Centre de Formation AFPA de COUTANCES dans la Manche (France) pour l'aide apportée et la participation à la création de cette page.

9 - Quelques liens Internet utiles

Quelles sont les électrodes réfractaires de tungstène pour le soudage TIG
Comment choisir les verres filtrants teintés selon le procédé de soudage et l'intensité


10
- Vos commentaires et réactions sur cet article

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Ecrire un commentaire
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (11)

27/05/2012 12:11:46 - ginobea
bonjour , super l'explication je cherchait justement des infos sur l'inertage je vais prendre un job ou il y a de la soudure de tube inox de faible épaisseur , et je me demandais comment finir le bouclage pour fermer la ligne faut il diminuer l'apport en gaz pour éviter un reflux ,?
merci ,

31/05/2012 17:39:29 - Dominique ADMIN
Bonjour,

Effectivement, il faut toujours prévoir une fuite de gaz égale au diamètre d'entrée pour éviter toute surpression
Un bain de fusion est très facilement repoussé lors du bouclage si vous n'avez pas prévu de fuite de gaz suffisante, ce qui génère un cordon creux.

Cordialement,

11/03/2013 09:45:36 - Xela_Tremel
Merci bcp pour ces explications. C'est très bien fait.

24/09/2014 00:04:06 - fred64480
bravo pour l'explication

29/01/2015 21:34:10 - ironman
bonjour ,
très bonne explication,très pro
cdt

23/09/2015 18:09:14 - chill
Bonjour et bravo pour ce site très complet. En ce qui concerne cet article, comment savoir si la pénétration est optimale tout le tour du tube ? Je vais bientôt passer la même qualif en hlo. merci d'avance.

19/12/2015 01:41:59 - ceeqanguel
Ohhh boy! Comme dirait mon père: J'ai "encore des croûtes à manger" avant d'être bon soudeur comme ça. Ce site est bien fait. Chapeau! :cool:

28/01/2016 14:40:02 - AurélienC59
Bonjour,

quand vous dites "Lors du soudage , le métal d'apport ne doit pas sortir du cône d'inertage afin d'éviter l'oxydation de la partie terminale du fil en contact avec le bain de fusion", cela veut-il dire qu'il ne faut pas sortir le métal d'apport de la protection gazeuse ou du bain de fusion ?
Car j'ai ce soucis en soudant des tubes inox de 3.2mm d'épaisseur (avec chanfrein et écartement de 3mm) lors de la pénétration au plafond, je laisse le métal d'apport dans la zone de protection gazuse (pas dans le bain de fusion) pour me permettre de "trouer" le chanfrein et ainsi alimenter mon bain de fusion au fur et à mesure pour permettre une meilleure pénétration.. le soucis est qu'en faisant ainsi, je pollue mon bain de fusion, et donc, la passe de finition mousse (risque de collage).. j'aimerais vos impressions sur ce phénomène svp ..

17/01/2017 19:37:21 - STEVOU
Bonjour,
J'ai commencé aujourd'hui ce procédé (TIG ) sur acier carbone angle intérieur à 45° mais à la fin de la journée je ne suis toujours pas parvenu à trouver la bonne position du coup les cordons ne sont pas beaux et je suis constamment entrain de retailler celle ci ! Pourriez vous me donner des astuces et des conseils pour bien manier ma torche et les bons mouvements pour le métal d'apport.
Par avance merci .

30/01/2018 04:16:00 - dany 62
Je dois m’entraîner a la godille,pour la soudure en angle ça va.
Je n'ai pas de formation ,je fais ça à l’ancienne ,a l'heure du midi.....

06/02/2018 17:28:33 - Jordan69
Bonjour, un petit chanfrein sur des tube de 2mm causerait-il un manque d'epaisseur?