soudure pro

Rechercher dans les articles et les forums

Comment régler la self ou inductance pour un transfert par court-circuit en soudage MAG ?

Publié: le 18/03/2014 à 18:39 Dernière mise à jour: le 18/03/2014 à 18:39 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 997
Cet article technique aborde le réglage de la self ou de l'inductance en régime de transfert par court-circuit en soudage MAG
L'inductance ou self est un dispositif réglable manuellement ou électroniquement (applicable au régime de transfert d'arc par court-circuit) permettant de réguler le transfert du métal et de limiter les projections dues à la brusque montée de l'intensité de court-circuit.

1 - Comment choisir la bonne self ou inductance

La self ou inductance intervient principalement en soudage MAG par transfert d'arc par court-circuit.
La double ou triple connexion du connecteur de masse sur un poste MAG correspond au réglage de la self.
Il est bien de disposer d'une self ou inductance (amortisseur électrique) pour régler et favoriser la stabilité de l'arc électrique afin réduire les projections de gouttes incandescentes de métal sur les bords des pièces à souder.
L'inductance ou self est un dispositif réglable (applicable au régime d'arc par court-circuit) permettant de réguler le transfert du métal et de limiter les projections dues à la brusque montée de l'intensité de court-circuit.
La self (ou inductance) est un dispositif du circuit électrique qui s'oppose à toutes variations du courant qui le parcourt.
L'inductance ralentit le temps de montée de l'intensité à sa valeur de court-circuit.
L'inductance sert à écrêter les pics d'intensité.
Cette fonction est très utile pour stabiliser l'arc en court circuit et donc diminuer les projections par contre, lorsqu'on travaille en pulvérisation axiale cela va à l'encontre du procédé et là il est préférable de se mettre en position mini d'inductance.
Une faible inductance implique une fréquence plus élevée des courts-circuits avec un temps d'arc court, qui donne un bain de fusion relativement froid.
Inversement une inductance élevée implique un temps d'arc plus long.
La fréquence du court-circuit diminue et engendre un bain de fusion plus chaud.
Avec des fils de petits diamètres Ø 0,6 mm et Ø 0,8 mm il est recommandé d'avoir une faible inductance.



Une faible inductance donne des cordons de soudure bombés et favorise les collages (ou manque de fusion) par régime thermique trop froid.
Une faible inductance donne un arc distinct et concentré avec un bruit dur et assourdissant.
Si vous soudez en transfert d'arc par court-circuit, vous placerez l'inductance à sa valeur maximale.
Toutefois, l'inductance joue sur la taille des gouttes et leur nombre quand nous sommes en court circuit mais le fait de mettre un maximum d'auto-inductance en short arc donne des problèmes d'amorçage, ça risque de ''pétarader'' pendant une seconde puis la fusion sera douce : donc on diminue un peu la self.

Une inductance faible donne un cordon étroit et bombé.
Une inductance forte donne un cordon large et plat.

Pour le soudage des fortes épaisseurs, il faut utiliser une self totale (sigle trois ponts)
Pour le soudage des épaisseurs moyennes, il faut une grande self (sigle deux ponts)
Pour le soudage des faibles épaisseurs, il faut une self la plus faible possible (Sigle un pont)


Plus l'inductance est faible et plus le bain de fusion est froid.
Une self faible donne un arc électrique sec et concentré avec quelques projections
C'est le réglage à adopter pour le soudage des faibles épaisseurs par court-circuit avec des fils de faible diamètre.

Une self forte donne un arc doux, plus chaud, un bain de fusion fluide
Une inductance trop élevée ne permet pas la formation correcte des gouttes de métal.
Une inductance trop faible génère des projections.


Faible inductance - 1 pont
Faible épaisseur - Bain froid
Phénomènes constatés Forte inductance - 3 ponts
Forte épaisseur - Bain chaud
Élevée Fréquence des court-circuits Faible
Beaucoup plus Projections métalliques Beaucoup moins
Plus rapide Stabilité des court-circuits Plus lent
Plus rapide Détachement des gouttes Plus lent
Faible Lissage du courant Elevé
Grossière Vagues du cordon Rapprochées et Fines
Moyenne Pénétration du cordon Forte




2 - Quelques liens Internet utiles

Le procédé de soudage MAG FIL MASSIF / GMAW / 135
Comprendre les modes de transfert d'arc pour le procédé MAG / GMAW
Comment changer le tube contact dans une torche MIG/MAG suite à un collage du fil électrode ?
Comment monter la gaine guide fil métallique dans une torche MIG/MAG ?
Quelle est l'influence de la longueur de fil libre (ou stick-out) en MIG/MAG ?
Les modes de transfert d'arc en MAG / GMAW selon le diamètre de fil et la tension de soudage



3 - Vos commentaires et réactions sur cet article

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Ecrire un commentaire
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (3)

09/05/2012 22:45:09 - arnaud72
Bonjour,
Je ne comprends pas pourquoi vous considérez qu'inductance faible équivaut à self forte et vice versa.
Le self c'est juste la traduction anglaise de l'inductance et ça varie donc dans le même sens. Plus le nombre de spire de la bobine d'inductance augmente et plus la valeur de l'inductance augmente (d'ou les sigles de bobinages en un, deux ou trois ponts).

On peut aussi dire que ce réglage à surtout de l'intérêt avec les gros fils (1,2mm et plus) qui ont une certaine inertie thermique alors qu'avec les petits fils (0,6 et 0,8mm) il y a moins de nécessité de limiter la montée du courant lors des pics de court-circuit et l'inductance peut être un peu plus faible.

A noter aussi que la position d'inductance minimale est utilisé aux USA où l'usage de gaz CO2 pur avec un mode de transfert globulaire est beaucoup plus fréquent qu'en Europe où l'on préfère utiliser un mélange Argon/ CO2.

Cordialement
Arnaud72

11/05/2012 16:30:09 - Dominique ADMIN
Bonjour,

Suite à votre remarque, j'ai fait corrigé le texte.
Il y avait une erreur de compréhension et de traduction.
Mais je ne suis pas certain que toutes les phrases soient correctes.

Cordialement,

17/08/2013 12:43:46 - Valheru
Bonjour,
Il semblerait qu'il y ait toujours des incohérences:

"Une faible inductance implique une fréquence plus élevée des courts-circuits avec un temps d'arc court, qui donne un bain de fusion relativement froid. "

or, en dessous dans le schéma, on lit:
"plus la self est élevée, plus le bain de fusion sera froid."

Plus bas encore:
"Une self faible donne un arc doux, plus chaud, un bain de fusion fluide"

Dans le dernier tableau, on compare Forte inductance-Forte épaisseur à Faible inductance-Faible épaisseur, or il est dit plus haut que la faible inductance s'utilisait avec une forte épaisseur et vice versa. Il y a surement inversion, sauf erreur de ma part.

Cordialement