noel soudeurs

Rechercher dans les articles et les forums

Comment assurer la sécurité du soudage ?

Publié: le 28/07/2019 à 21:57 Dernière mise à jour: le 28/07/2019 à 21:57 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 1846
Toutes les opérations liées au pointage par soudage et au soudage sont des facteurs de risques et de dangers pour le soudeur, l'aide soudeur, l'opérateur et le voisinage immédiat. Les risques existent si des précautions élémentaires de protection ne sont pas appliquées.

1 - Principe de la sécurité du soudage

Les risques sont fonction des procédés de soudage employés (ARC E.E., MIG/MAG, TIG...), du lieu de travail et de l'environnement de la réalisation, du type de matériels utilisés, du type de matériau soudé. Le personnel soudeur doit être attentif à tous ces risques, se préserver et protéger autrui des dangers en adoptant une attitude sécurisante et responsable.

2 - Différents risques et dangers du soudage

Cette liste proposée n'est pas exhaustive.
Elle permet de définir les différents risques et dangers rencontrés lors d'une opération de soudage.

[*]Les projections métalliques de particules incandescentes (laitier)
[*]Les brûlures par contact ou projection de particules
[*]Les explosions
[*]L'incendie (20% des incendies par points chauds)
[*]Les chocs électriques
[*]Les chutes de personne ou de pièces
[*]Les rayonnements U.V. (coup d'arc - brûlures)
[*]Les rayonnements infrarouges (chaleur - brûlures )
[*]Les brûlures oculaires
[*]Les blessures oculaires (bout du fil de métal d'apport dans l'oeil)
[*]Les fumées de soudage
[*]Les gaz de soudage
[*]La manutention des bouteilles de gaz
[*]La manutention des pièces soudées


3
- La protection du corps du soudeur

Avant toute opération de soudage, le soudeur doit impérativement protéger :

[*]Ses yeux
[*]Son visage
[*]Son cou
[*]Ses voies respiratoires et poumons
[*]Ses mains
[*]Ses pieds
[*]Son corps





4 - Les équipements de protection individuelle du soudeur

Le soudeur doit obligatoirement porter :

[*]un masque pour se protéger des radiations ultraviolettes et infrarouges et des projections incandescentes
[*]un tablier en cuir ou une combinaison ignifugée
[*]une paire de gants adaptés en cuir
[*]une paire de chaussures de sécurité
[*]une paire de guêtres en cuir
[*]un casque sur chantier
[*]une paire de bouchons d'oreille

Le soudeur doit se protéger le corps par le port de vêtements en coton ignifugé difficilement inflammable (bleu de travail).
Le vêtement sera composé d'une veste et d'un pantalon ou d'une combinaison intégrale. Les poches du vêtement seront équipées de rabats.
Il placera une protection supplémentaire en cuir telle que boléro, tablier, manchette, guêtre et gants pour se protéger des rayonnements ultraviolets et infrarouges ainsi que des projections métalliques incandescentes et éventuellement du laitier.
Le port de gants est indispensable pour souder et pour manutentionner les pièces. Les vêtements doivent restés secs. Le soudeur doit changer ses vêtements si ceux ci sont souillés par de l'huile ou mouillés par de l'eau.


Le soudeur doit se protéger impérativement le visage et les yeux avec un masque de soudeur lors de l'opération de soudage.
Le verre teinté protane avec filtre protecteur sera adapté au procédé de soudage utilisé et aux intensités mises en oeuvre. Le verre protane sera protégé par deux verres transparents placés l'un sur la face avant du masque et l'autre sur la face envers.
L'aide soudeur devra porter lui-aussi des lunettes de protection anti-UV et éventuellement un masque muni d'un verre teinté protane.

TEINTE DU VERRE SUIVANT PROCÉDÉ ET INTENSITÉ
Procédé 20 A 40 A 80 A 180 A 250 A 300 A
Arc Electrodes 9 10 11 12 13
TIG 9 10 11 12 13 14
Plasma 11 11 11 12 13
MIG acier 10 10 10 11 12 12
MIG alu 10 10 10 11 12 13

Comment choisir les verres filtrants teintés selon le procédé de soudage et l'intensité de soudage ?

Le soudeur doit protéger ses voies respiratoires et utiliser un système de filtration pour capter toute les fumées émises lors du soudage au plus près de la source d'émission.
Il doit porter un masque de filtration avec ventilation incorporée s'il travaille dans un milieu à atmosphère confinée. Il doit éviter, dans la mesure du possible, d'inhaler les fumées de soudage, les gaz de soudage et les poussières métalliques.

Son cou sera protégé des rayonnements infrarouges et ultraviolets par une bavette de cuir. Il pourra placer une coiffe ou cagoule sur sa tête pour protéger ses cheveux. Il doit porter des lunettes de protection à coques latérales à chaque fois qu'il effectuera une opération de meulage, de tronçonnage ou de brossage mécanique (projection métallique dans l'?il).


Une rumeur d'atteinte de la cornée chez des soudeurs à l'arc portant des lentilles de contact circule à nouveau.
L'INRS rappelle que le port de lentilles en milieu de travail n'induit pas de risques supplémentaires, dès lors que les mesures de prévention sont respectées.
Les lentilles de contact, bien supportées par l'intéressé, peuvent être portées en toute sécurité, y compris sur les postes de travail présentant un risque d'atteinte oculaire pourvu que :
- l'équipement de protection oculaire individuel soit correctement utilisé en plus de ces lentilles de contact chaque fois que cela est nécessaire,
- le travailleur soit correctement informé des risques liés à son activité et des éventuelles complications liées au port de lentilles de contact. Il doit alors avoir à sa disposition le nécessaire pour enlever ses lentilles et se rincer les yeux, et disposer d'une paire de lunettes correctrices.

Si le soudeur est un fumeur, il évitera de placer son briquet à gaz jetable (corps en plastique) dans les poches de son vêtement de travail (risque d'explosion avec les éléments incandescents)
Le soudeur n'utilisera pas son briquet à gaz jetable pour allumer son chalumeau à flamme oxya.
Il utilisera de préférence un allume-gaz à pierre.
Le soudeur sera chaussé de chaussures de sécurité renforcées avec une coque et une semelle caoutchouc isolante.
Dans le cas de port de bottes de sécurité de chantier, le pantalon ne devra pas être enfilé à l'intérieur de la botte.
Aucun travail de soudage ne sera réalisé sur un sol humide ou bien sur un chantier extérieur lorsqu'il pleut.
Le soudeur doit utiliser un harnais de sécurité avec ligne de vie lorsqu'il effectue des travaux en hauteur. Il travaillera toujours sur une installation stable et résistante équipée de rambardes de sécurité.

5 - Les équipements de protection collective

Le soudeur doit protéger son environnement immédiat des rayonnements ultraviolets et des projections métalliques incandescentes.
Il placera des écrans de protection autour de son poste de travail (rideaux souples, panneau rigide en bois, panneau rigide en tôle) .
Le soudeur doit éloigner toute matière brillante ou réfléchissante de son lieu de travail susceptible de renvoyer insidieusement le rayonnement de l'arc.
Il éloignera toutes les matières inflammables et explosives de son lieu de travail à plus de 10 mètres (bouteille plastique, bombe aérosol de dégraissant ou solvant).
Il évitera de garder son briquet jetable dans la poche de sa veste ou de son pantalon (risque d'explosion).
Il prendra le soin de courber l'extrémité de sa baguette de fil d'apport TIG pour éviter de blesser son voisinage immédiat.
Il placera un écriteau sur sa pièce soudée pour indiquer les risques de brûlures au contact de celle-ci.
Il vérifiera la stabilité des pièces à souder et il n'utilisera jamais de corde en matière synthétique.
Les opérations de soudage doivent être réalisées sur des emplacements convenablement aérés et ventilés.
Le soudeur doit utiliser un système de filtration pour capter toute les fumées émises lors du soudage au plus près de la source d'émission et il pourra éventuellement porter un masque avec ventilation incorporée.
Il doit éviter, dans la mesure du possible, d'inhaler les fumées de soudage, les gaz de soudage et les poussières métalliques.
Interdire formellement l'utilisation de solvant chloré (Trichloréthylène) dans le voisinage plus ou moins éloigné d'un arc électrique (émission de gaz toxique - phosgène).


6 - Les gaz industriels de soudage

Le soudeur doit utiliser un détecteur de gaz dans les enceintes confinées pour assurer sa sécurité (risque d'anoxie si le taux d'oxygène O[SUB]2 [/SUB]< 17%).
Le soudeur doit utiliser un chariot porte-bouteilles pour déplacer les bouteilles de gaz industriel. Il fixera correctement les bouteilles de gaz industriel de soudage à l'aide d'un râtelier de stockage et de chaîne. Il évitera de placer les bouteilles près d'une source de chaleur.Le soudeur utilisera une unité d'aspiration et de ventilation pour assurer l'aération du lieu de soudage (principalement si le local est confiné)


Les bouteilles de gaz industriel
seront toujours fixées dans un
rack de rangement et bloquées
par une chaine.
Ne jamais exposer une bouteille
de gaz à des chocs et à la chaleur.
Ne pas transporter les bouteilles
de gaz en les trainant sur le sol.
Vérifier toujours la date de révision
de la bouteille de gaz avant de l'utiliser.
Ne jamais lubrifier avec de l'huile
ou de la graisse un raccord de
bouteille de gaz.

Des précautions particulières et rigoureuses de sécurité (permis de feu par exemple) doivent être prises avant de réaliser des opérations de soudage dans des enceintes ou lieux confinés. Les risques d'asphyxie, d'intoxication, d'incendie et d'explosion sont très importants.

Toute réparation par soudage sur une enceinte confinée ayant contenue des produits industriels combustibles, inflammables et/ou explosifs ne pourra être réalisée qu'après nettoyage, dégazage complet et rinçage à la vapeur d'eau. Un contrôle d'explosimétrie et un contrôle de l'oxygène seront réalisés pour confirmer l'absence de risque.

Éviter les concentrations de gaz industriel de soudage (argon, azote, hélium, gaz carbonique, oxygène et hydrogène). Risque d'asphyxie ou d'explosion (mélange oxygène et hydrogène).
Le soudeur-braseur à l'oxyacéthylène
doit vérifier régulièrement l'état des
tuyaux flexibles de gaz (bleu pour
l'oxygène O[SUB]2[/SUB] et rouge pour l'acétylène
C[SUB]2[/SUB]H[SUB]2[/SUB]). Les clapets anti-retour de
flamme doivent être placés le plus
près du chalumeau soudeur.

Utiliser uniquement un détecteur
de fuite multigaz ou un détecteur spray
1000 bulles adapté à tous les gaz
pour localiser une fuite
de gaz sur un raccord
ou un tuyau. Les manomètres et
détendeurs placés sur le raccord
des bouteilles de gaz industriels
de soudage doivent être dans un
parfait état de fonctionnement.
Respecter les pressions de service
recommandées.
La graisse et l'huile sont prohibées sur les raccords (graisse + oxygène O[SUB]2 [/SUB]= explosion)


7 - Les risques électriques

Le soudage à l'arc électrique est la source principale de chocs électriques. La mise en oeuvre du soudage à l'arc implique le strict respect des conditions de sécurité vis-à-vis des courants électriques.
Vérifier la mise à la terre de l'installation de soudage et le bon état d'isolement et les raccordements corrects des appareils et accessoires électriques de soudage. Vérifier le bon serrage et le non échauffement des connexions électriques.
S'assurer qu'aucune partie du corps du soudeur ou de son aide ne puisse entrer en contact avec les pièces et les parties métalliques du circuit de soudage. Le soudeur doit s'interdire tous les travaux de soudage dans un lieu humide, avec des vêtements humides ou avec des gants mouillés.
Le personnel soudeur doit prendre des mesures de sécurité très sérieuses et utiliser des protections isolantes lorsqu'il est appelé à travailler à l'intérieur de capacité métallique, sur des éléments de charpente ou de tôle en acier (gant isolant en caoutchouc, tapis de mousse caoutchouc).
La mise à la terre de l'installation électrique et du matériel de soudage doit être conforme aux normes en vigueur et être efficace.
Le soudeur ne touchera pas simultanément le fil électrode, l'électrode ou la buse et la pièce à souder.
Le soudeur doit toujours couper le courant d'alimentation de son générateur de soudage en débranchant le poste à la fin de son travail.
Il rangera son lieu de travail et enroulera correctement les différents câbles.
Il coupera l'alimentation de gaz de soudage.


8 - Les matériels de l'installation de soudage

Les matériels listés ci-dessous doivent être en parfait état de fonctionnement pour garantir la sécurité et limiter les risques électriques.

La pince porte-électrode de soudage

La pince porte-électrode doit être en parfait état de fonctionnement et particulièrement bien isolée de tout contact avec une partie métallique pour éviter tout risque d'amorçage d'arc ou d'électrocution
Ne jamais poser la pince porte-électrode sur des parties métalliques non isolées.


Le connecteur de masse de soudage

Le connecteur ou prise de masse doit être parfaitement en contact avec la pièce à souder pour éviter tout risque d'échauffement anormal (risque de brûlure)
Toujours raccorder le connecteur de masse le plus proche du point de soudage pour limiter les courants vagabonds.


Les câbles de soudage

Le câble primaire et les câbles secondaires (sortie du générateur de soudage vers la pince porte-électrode et le connecteur de masse) du poste de soudage doivent être en parfait état. La gaine isolante des câbles ne doit présenter aucune déchirure ni détérioration. Il est impératif de changer un câble défectueux sans aucun délai. La section des câbles secondaires doit être adaptée à l'intensité du courant de soudage.

SECTION DES CÂBLES SECONDAIRES DE SOUDAGE
25 mm2 35 mm2 50 mm2 70 mm2 95 mm2
200 A à 40% 250 A à 40% 300 A à 40% 380 A à 40% 465 A à 40%

Prendre la section supérieure si le câble dépasse 10 mètres de longueur.

Le raccord de câbles de soudage

Le raccord de câbles doit être en parfait état et
particulièrement bien isolé de tout contact avec la
pièce à souder ou de parties métalliques pour éviter tout
risque d'amorçage d'arc électrique ou d'électrocution.


9 - Quelques liens Internet utiles
http://www.sdv.fr/aimt67/dossier/manusoud.html
http://www.safety-council.org/CCS/sujet/SST/soudage.htm
http://www.apste.com/
http://www.aspme.org/
http://www.inrs.fr



10 - Vos commentaires et réactions sur cet article

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Vos commentaires
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (2)

10/05/2018 21:05:22 - Métal bleu
Un article à lire absolument pour toutes personnes n'ayant pas suivi de formation soudeur à la base.

10/05/2018 23:22:48 - locouarn
Excellent résumé :). A noter toutefois que les projections de laitier brûlant peuvent survenir après la fin de soudure, lorsque l'on relève la cagoule.
Cordialement.