Rechercher dans les articles et les forums

Comment amorcer un arc électrique en MMA avec une électrode enrobée ?

Publié: le 14/02/2015 à 11:47 Dernière mise à jour: le 14/02/2015 à 11:47 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 1233
Cet article technique est rédigé pour aider les lecteurs à trouver réponse à leur interrogation concernant l'amorçage de l'arc de soudage avec électrodes enrobées classiques (111 / SMAW / MMA).
Il est bien entendu que toutes les informations indiquées sont des données approximatives qu'il est nécessaire de vérifier et d'adapter selon votre configuration et votre dextérité manuelle.

1 - Introduction

Nous rappelons que le soudage est une opération d'assemblage qui exige la sécurité et le port des équipements de protection individuelle (EPI) (masque de soudeur avec verre protane adapté, gants de manutention, chaussures de sécurité, guêtres en cuir)
Vous êtes invité à apporter vos commentaires, observations et expériences dans le cadre placé tout en bas de cet article intitulé vos commentaires.

2 - Qu'est ce qu'un arc électrique ?

Un arc électrique est un courant électrique visible dans une matière isolante comme le gaz.
L'arc électrique est le résultat d'une différence de charge électrique suffisante entre les électrodes de deux matières conductrices séparées par un matériau isolant (généralement un gaz).
Cette différence de potentiel provoque dans certaines conditions, une ionisation de la matière isolante transformant celle-ci en quasi supraconducteur
En soudage, l'anode est reliée au pôle positif de la source de courant et la cathode est connectée au pôle négatif
En créant une différence de potentiel entre les deux électrodes suffisamment proches l'une de l'autre, des électrons très mobiles jaillissent de la cathode (-) et se dirigent vers l'anode (+)

3 - Le courant continu polarité inverse ou positive (CCEP / DCEP)

L'électrode enrobée est reliée au pôle positif ou anode de la source de courant.
La pièce à souder (ou cathode) ,qui est reliée au pôle négatif , bombarde l'électrode par les électrons.
Ce courant est utilisé à l'ARC E.E. pour le soudage des aciers carbone, aciers inoxydables, base nickel.

4 - La méthode pour établir un arc électrique avec une électrode enrobée

Un poste de soudage doit pouvoir établir un arc électrique facilement et
rapidement. Il est nécessaire d'avoir une tension à vide U0 > 45 volts.
Le bout graphité des électrodes enrobées de qualité permet un amorçage de l'arc plus aisé.
Deux méthodes sont généralement utilisées
[LIST=1]
[*]Frottement
[*]Tapement



La méthode de frottement de l'électrode est la plus facile pour les débutants et la plus recommandée. L'électrode enrobée est déplacée sur la surface de la pièce à souder avec un certain angle d'inclinaison. Quand l'arc électrique est formé, lever légèrement l'électrode pour former un arc long, puis replacer l'électrode à la longueur normale d'arc puis souder. L'amorçage de l'électrode est réalisé de préférence en dehors du joint soudé.
Méthode par frottement
Image 1

Pour la méthode de tapement, l'électrode enrobée est approchée à la pièce dans une direction verticale. Dès que l'électrode enrobée touche la surface de la pièce, elle est levée pour former un arc électrique long, puis replacer l'électrode à la longueur normale d'arc puis souder. Il est recommandé de ne pas amorcer l'électrode en la heurtant fortement sur la pièce de risque de briser l'enrobage en bout de l'électrode et de créer des soufflures. L'amorçage de l'électrode est réalisé de préférence en dehors du joint soudé.
La difficulté principale rencontrée par la méthode de tapement est le collage de l'électrode sur la surface de la pièce à souder au moment de l'amorçage. La nouvelle génération de poste de soudage à onduleur limite ce phénomène par l'utilisation d'une fonction anti-sticking.

Attention à vos yeux :
Ne jamais enlever votre masque de soudeur ou cagoule de soudage de votre visage si l'électrode enrobée est collée à votre pièce.
Lorsque vous libérerez l'électrode de la pièce, un arc très éblouissant se formera lors de la rupture si votre circuit électrique n'est pas coupé.

5 - Quelques liens Internet utiles

Le procédé de soudage à l'ARC E.E. / MMA / SMAW / 111
Quelles sont les méthodes applicables au soudage à l'arc avec électrodes enrobées (111 / MMA /SMAW) ?
Comment lire l'étiquette sur un paquet ou étui d'électrodes enrobées ?
Qu'est-ce qu'une électrode enrobée de type rutile ?
Les électrodes enrobées pour le soudage : leurs caractéristiques et leurs choix.
Comment choisir son poste de soudage ARC à l'électrode enrobée / MMA ?
Quelles sont les technologie du soudage à l'arc avec électrodes enrobées (111 / MMA / SMAW) selon les positions ?
Barème pour la détermination du nombre d'électrodes enrobées en angle intérieur


6 - Vos commentaires et réactions sur cet article

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Vos commentaires
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (2)

03/01/2013 14:24:36 - Heyji
Merci Dominique pour cet article très utile. Pour entrer dans les détails, puisque c'est l'objet de ce post, voici quelques commentaires, questions:

- L'article sous-entend que l'électrode colle, mais il n'est pas expliqué pourquoi, or ce serait intéressant. J'imagine que c'est parce qu'un arc s'est formé momentanément, et qu'il a soudé l'électrode sur le support. Est-ce bien le cas ?
- Un arc électrique se forme lorsque l'électrode est à la "bonne distance" du support. Si l'on amorce celui-ci par frottement, n'est-il pas possible que l'arc se forme avant d'avoir frotté, lorsqu'en approchant l'électrode du support, celle-ci atteint la "bonne distance" ? J'imagine que non puisqu'il n'y a pas eu frottement auparavant, mais à quoi sert donc se frottement ?
- J'émets l'hypothèse que la température doit avoir un rôle dans tout cela, auquel cas j'imagine que la situation est tout autre lorsque l'électrode est déjà chaude. De fait, j'ai déjà remarqué (de ma faible expérience d'une dizaine d'électrodes) que l'amorçage à l'air plus simple sur un support, ou une électrode, déjà chaude. Est-ce bien l'explication ? Ce procédé d'amorçage est-il le même lorsque l'électrode est déjà chaude ?
- Il est conseillé dans l'article d'amorcer l'arc électrique en dehors du joint soudé mais il n'est pas expliqué pourquoi. Est-ce parce que des éclaboussures (de laitier ?) dues à l'amorçage sont susceptibles de venir salir le joint à souder et ainsi compromettre la qualité de la soudure ? J'avoue avoir eu du mal à amorcer mes arcs, l'avoir fait sur le joint à souder, et m'être posé la question si les éclaboussures réalisées ne compromettraient pas mes soudures. Dans un autre de vos posts, vous indiquez d'ailleurs clairement qu'il faut supprimer le laitier avant de ressouder par-dessus une soudure ratée.

Cordialement,

AG.

15/06/2016 19:18:16 - Alpha87
Bonsoir HEYJI,

L'électrode à un premier risque de coller en fonction de la tension à vide de votre poste et suivant le diamètre de l'électrode utilisée (on parle du diamètre de l'âme de l'électrode).
Le second est une question de chauffe de la pièce (un article est rédigé sur ce sujet)
Le troisième est la pratique je penses... il faut "cramer de l’électrode" avant de savoir amorcer correctement suivant les positions et par la suite souder avec un départ "sans défauts"
Le quatrième : les technologies disponibles selon de type de poste utilisé tel que l'arc-force (voir documents techniques de constructeurs/fournisseurs tels que ESAB MILLER... etc.
En gros le principe de l'arc-force est que tu va par exemple régler ton poste à 100 A et quand tu vas amorcer la tension va, pendant un très court instant, par exemple (je suis néophyte:o) être de 130 A ce qui va faciliter ton amorçage (corrigez moi si je me trompe).

L’amorçage consiste à la base à près-chauffer ton électrode, il faut donc la monter en température et effectivement une pièce près-chauffée peu facilité l’amorçage.

On peut effectivement amorcer en dehors du joint qui va être soudé, on peut alors amorcer sur les martyres.

Les éclaboussures sont, pour ma part, synonymes de défauts. Il peut cependant suivant les positions en avoir qui se déposent sur le métal de base.

(Dans un autre de vos posts, vous indiquez d'ailleurs clairement qu'il faut supprimer le laitier avant de ressouder par-dessus une soudure ratée.)

Pas seulement, si la soudure est ratée, il faut (si possible) récupérer son joint de soudure à son point le plus propre ce qui sous entend aucuns défauts quels qu'ils soient. on peut utiliser divers outils... entre autre la meule avec un disque correspondant au type de réparation.
Tu entres dans des détails qui peuvent rapidement devenirs très techniques...
Mais effectivement tu peux également amorcer une nouvelle électrode sans enlever le laitier mais pour cela il faut une certaine dextérité, il faut le faire quand ton laitier et encore "rouge
"