Rechercher dans les articles et les forums

Transvasement de bouteilles de gaz industriels : ATTENTION DANGER

soudure soudeurs

Publié: le 25/07/2019 à 07:42 Dernière mise à jour: le 25/07/2019 à 07:42 Par: Dominique ADMIN Nombre de vues: 14245
Cet article technique vous explique les interdictions de transvasement de bouteilles de gaz industriels ainsi que les dangers de cette pratique réglementée.
Il reste indispensable de consulter les fiches de données de sécurité qui vous sont remises par votre fournisseur.
Cet article technique est rédigé à partir d'une documentation de l'Association Française des Gaz Comprimés
1 - Qu'est ce que le transvasement de bouteilles de gaz industriels

Cette opération consiste à remplir un récipient sous pression sans maîtriser les risques et sans respecter la réglementation.

Si vous réalisez l’une de ces opérations, vous êtes concernés:
• Vous transvasez une grande bouteille d’oxygène dans une plus petite (gaz de soudage, de plongée, médical, . . .),
• Vous remplissez une bouteille d'air respirable (plongée, ARI, .) à partir d’une grande bouteille d’air comprimé ou à l’aide d’un compresseur,
• Vous remplissez de petites bouteilles à partir de grandes bouteilles à différentes fins
• CO2: pour le paint-ball, les cartouches pour eaux gazeuses, extincteurs, aquarium, . . .
• Protoxyde d'azote utilisé comme additif de carburation (dragsters, tuning,...),
• Gaz liquéfiés pour les installations frigorifiques,
• Vous remplissez des cartouches aérosols à partir d’une bouteille de gaz comprimé,
• Vous utilisez une bouteille de gaz comprimé comme capacité tampon dans une installation,

Si vous n’appliquez pas la réglementation et les bonnes pratiques professionnelles,
Vous êtes en danger.
Des cas réels particulièrement dangereux:
• Un technicien verse de l’azote liquide dans un récipient fermé hermétiquement.
• Un opérateur tente de remplir une bouteille de gaz comprimé en la branchant directement sur un stockage de gaz.
• Un intérimaire remplit un emballage étanche avec de la glace carbonique.


2 - Risques mortels et dégâts matériels importants du transvasement

Le transvasement peut provoquer:
• Des combustions vivessur l’oxygène (coup de feu) avec projection de métal en fusion,
• Des éclatements de bouteilles ou de récipients étanches, avec projection de métal arraché,
• Des incendies ou des explosions liés à la nature des gaz transvasés,
• Des intoxications, des asphyxies, des anoxies,
• Des erreurs de gaz avec tous les risques possibles sur le gaz.
• Dans le cas de gaz liquéfiés sous pression, l’éclatement peut se produire bien après la fin du remplissage.



L’accident peut survenir à tout moment, au début, pendant ou après l’opération.
Il peut toucher celui qui transvase mais aussi l’utilisateur final de la bouteille.

La responsabilité de celui qui fournit l’équipement de transvasement ou qui met à disposition la bouteille au client final peut être engagée en cas d’accident ou d’intoxication.

3 - Remplir des bouteilles de gaz est une activité réglementée

Le remplissage de bouteilles doit être effectué par des professionnels. C’est une activité réglementée et contrôlée par les services de l’Etat.

-ADR 2011 § 7 P200
L’ADR définit les règles de transport des équipements sous pression transportables.
Il indique que le remplissage des récipients à pression ne peut être effectué que par des centres spécialement équipés, disposant de procédures appropriées, et par un personnel qualifié.
Les procédures doivent inclure les contrôles:
•de la conformité réglementaire des récipients et accessoires
•de leur compatibilité avec le produit à transporter
•de l'absence de dommages susceptibles d'altérer la sécurité
•du respect du taux ou de la pression de remplissage, selon ce qui est applicable
•des marquages et identifications réglementaires.

-Les Règles de Conception sur les équipements de remplissage
Un équipement de remplissage doit être conforme à la réglementation du travail.
Sa conception, sa construction et ses modifications doivent faire l’objet d’un dossier technique et de consignes déterminées à partir d’une évaluation des risques par des personnes expérimentées, habituées à concevoir des équipements sous pression et prenant en compte le retour d’expérience de la profession.

Attention !
Un simple assemblage de matériels intrinsèquement sûrs ne garantit pas de façon pérenne une utilisation en toute sécurité même si l’équipement de transvasement a déjà été utilisé sans incident.

4 - Réglementation du travail

L’Article L4121-1 précise les obligations de l’employeur:
L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
Ces mesures comprennent:
1° Des actions de prévention des risques professionnels;
2° Des actions d'information et de formation
3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.

Article R4322-1 (R233-1-1)
Les équipements de travail et moyens de protection, quelque soit leur utilisateur, sont maintenus en état de conformité avec les règles techniques de conception et de construction applicables lors de leur mise en service dans l'établissement, y compris au regard de la notice d'instructions.
Ces dispositions ne font pas obstacle à l'application des règles d'utilisation prévues au chapitre IV

Propriété des bouteilles
Il est interdit de remplir une bouteille sauf accord écrit de son propriétaire.
En France, sauf cas particuliers, les fournisseurs de gaz industriels restent propriétaires de leurs bouteilles et les mettent à disposition de leur client dans le cadre de contrat

5 - Auteur de cet article technique

Association Française des Gaz Comprimés
14, rue de la République – 92800 Puteaux
Tél : 01 46 53 10 13 ou 10 50
www.afgc.fr

L’AFGC est le syndicat professionnel français des fabricants de gaz industriels, alimentaires et médicaux.
L’AFGC fédère au niveau national les entreprises adhérentes dans leur démarche de sécurité dans la fabrication, la distribution, le stockage et l’utilisation de gaz comprimés et liquéfiés.
L’AFGC est membre de la «European Industrial Gases Association” ou EIGA.

6 - Vos questions en relation avec cet article sur le forum du site

Vous avez la possibilité de poser vos différentes questions sur le forum technique de ce site.
Le lien du forum est le suivant :
Les bouteilles et gaz industriels de soudage
7 - Quelques liens Internet utiles
Comment assurer la sécurité du soudage ? Quels sont les différents dangers liés aux procédés de soudage ? Les gaz industriels de soudage et la norme européenne EN ISO 14175 : 06/2008 Qu'est ce que le brasage et le soudage à la flamme oxyacétylénique ?8 - Vos commentaires et réactions sur cet article

Vous avez la possibilité de commenter cette page, de réagir ou de compléter les informations en rédigeant un message dans le cadre ci-dessous intitulé Ecrire un commentaire.
Vos commentaires seront visibles aux lecteurs de l'article et membres du site.
Vous avez aussi la possibilité de noter l'article avec le système de notation par nombre d'étoiles placé en début de page de chaque article.
Nous vous remercions par avance de votre sollicitude et de votre aide pour l'amélioration des données techniques du site.
Nous rappelons à nos aimables visiteurs que nos ressources techniques et nos croquis ne peuvent être ni copiés ni utilisés sans autorisation écrite de notre part.

9 - Un petit geste pour soutenir votre site web spécialisé technique soudage

Si vous avez apprécié notre site technique et dans la mesure où son contenu technique vous a aidé dans votre travail et dans vos recherches, vous pouvez peut être nous accorder votre contribution et vos dons.
Votre donation au site Soudeurs.com via PayPal
Par: Dominique ADMIN

Commentaires (4)

04/11/2013 16:20:05 - An-DAZONT
Bonjour.
Un petit exemple de plus : un ex artisan doit rendre sa bouteille de O2.
Comme elle est pleine, il transvase.
dans un premier temps dans des bouteilles O2.
La pression étant descendue suffisemment, il tranvase le reste dans deux bouteilles de propane 35 kg ; les pressions et résistance des récipients sont cohérents.
Lors du travail avec une bouteille propane, explosion interne dans la bouteille que sursaute de 30 cm, à le fond déformé, et un joli bruit entendu par plusieurs voisins.
Pas d'autres dommage.
Ce qui s'est passé. Il restait du propane dans la bouteille, très peu, mais pas de sécurité (anti-retour + paraflamme) ->retour de flamme dans une bouteille contenant un mélange (faible) => inflammation dans la bouteille (et par chance) celle ci a résisté (la pression initiale de la bouteille était à 0 et a été purgée une fois).

Tout ceci pour info, mes amis....................
R.C.

04/11/2013 16:57:18 - marco29
Envoyé par An-DAZONT
Bonjour.
Un petit exemple de plus : un ex artisan doit rendre sa bouteille de O2.
Comme elle est pleine, il transvase.
dans un premier temps dans des bouteilles O2.
La pression étant descendue suffisemment, il tranvase le reste dans deux bouteilles de propane 35 kg ; les pressions et résistance des récipients sont cohérents.
Lors du travail avec une bouteille propane, explosion interne dans la bouteille que sursaute de 30 cm, à le fond déformé, et un joli bruit entendu par plusieurs voisins.
Pas d'autres dommage.
Ce qui s'est passé. Il restait du propane dans la bouteille, très peu, mais pas de sécurité (anti-retour + paraflamme) ->retour de flamme dans une bouteille contenant un mélange (faible) => inflammation dans la bouteille (et par chance) celle ci a résisté (la pression initiale de la bouteille était à 0 et a été purgée une fois).

Tout ceci pour info, mes amis....................
R.C.

Bonjour,
cette personne a pris de gros risques pour lui et ses voisins en transvasant de l'oxygène dans un récipient non prévu à cet effet, c'est à dire ayant contenu un autre gaz et de plus n'étant pas dégraissé oxygène, même si au niveau pression la bouteille est compatible et que la lyre de transfert est OK. Transvaser de l'oxygène est bien plus risqué que transvaser un gaz inerte ou de l'air comprimé, puisqu'il y a un risque d'auto combustion.A partir d'une certaine température tous matériaux brûle en présence d'oxygène pur.
Salutations.

04/11/2013 20:35:44 - Pat85392
Il a eu beaucoup de chance car avec l'oxygène est vraiment délicat, il suffit de quelques traces de graisse. Quant à la pression, je suppose qu'elle était par chance déjà suffisamment basse car la pression nominale des bouteilles d'oxygène est habituellement beaucoup plus élevée que celle des bouteilles de propane. Techniquement il est virtuellement impossible de nettoyer soi-même une bouteille car l'on ne dispose pas des moyens techniques pour le faire et encore moins des moyens de contrôle requis (voir aussi l'exemple du tonneau de solvant vide qui explose même après avoir été bien rincé à l'eau courante).

06/11/2013 07:42:16 - Frederic Thiollier
La pression étant descendue suffisemment, il tranvase le reste dans deux bouteilles de propane 35 kg


Celle là, je ne l'avais jamais vue :confused: